asd

COVID – 19

RDC/Augmentation des réserves de change : le FMI salue la gestion du gouvernement congolais

Le Fonds monétaire International (FMI) pour la RDC a salué les efforts engagés jusque-là par le gouvernement congolais, notamment en ce qui concerne l’augmentation des réserves de change et le niveau de mobilisation des recettes publiques enregistré ces deniers mois. C’était ce mardi 26 octobre à Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa au cours de la cérémonie d’ouverture de l’atelier d’information sur la Mission du FMI sur la première Revue du Programme économique soutenu par la facilité élargie de Crédit. 

         La cheffe de Mission du FMI pour la RDC, Madame Mercedes Vera-Martin, a encouragé le gouvernement congolais à travailler dur pour sortir le peuple de la pauvreté. « Nous saluons le gouvernement de la RDC pour avoir augmenté des réserves de change et mobilisé des recettes publiques dans le trésor public. Et, nous félicitons le Premier ministre dans ces efforts », a-t-elle dit.

De son côté, le ministre des Finances a relevé qu’à la faveur de l’alternance démocratique intervenue en 2018, le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a donné une nouvelle impulsion qui a permis la conclusion du programme économique avec le FMI en Juillet 2021. A en croire Nicolas Kazadi, la première revue qui fait l’objet de la présente mission du FMI permettra de démontrer les efforts déployés par le gouvernement pour rencontrer les différents engagements tant en ce qui concerne les critères quantitatifs que les repères structurels.

Le Premier ministre, Sama Lukonde, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces travaux, a salué l’accompagnement et le soutien du FMI aux efforts de son gouvernement tout en se félicitant pour les résultats enregistrés jusque-là. « Notre gouvernement a reçu la mission de poursuivre et de conclure les discussions engagées avec le FMI, interrompues depuis 2012 », a déclaré le Premier ministre.

Pour rappel, le programme formel entre la RDC et le FMI, assorti d’une Facilité élargie de crédit (FEC) de 1,5 milliard USD, vise, en termes d’objectifs globaux, à maintenir la stabilité macroéconomique grâce à une gouvernance améliorée des finances publiques et à accroître la mobilisation des recettes publiques.

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une