COVID – 19

RDC : Sama Lukonde et Abdou Abarry échangent sur la situation sécuritaire dans la sous-région

Le Premier ministre, Sama Lukonde, et le nouveau représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale, Abdou Abarry, ont fait le point sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la sous-région. Venu en RDC pour une visite d’information dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Abdou Abarry a profité, mardi 18 octobre à la Primature, pour faire le point avec le chef du gouvernement la question sécuritaire régnant dans cette partie du pays.

Ces deux personnalités ont passé en revue toutes les questions brûlantes de la sous-région d’Afrique centrale, plus particulièrement les questions sécuritaires. « J’ai tenu à venir ici en RDC dans mes nouvelles fonctions de Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies pour l’Afrique centrale, chef de bureau UNOCA. Donc, il était de mon devoir, comme je l’ai fait au niveau d’autres pays membres de l’Afrique centrale, de venir ici en RDC. Donc, je suis là pratiquement en mission d’information. On a passé en revue avec M. le Premier ministre les questions d’intérêt pour la Région. On a passé en revue les défis qui se posent dans la région notamment les défis sécuritaires, les défis de stabilité mais également les atouts dont dispose cette région et ce grand pays qu’est la RDC en termes de potentialités en ressources naturelles mais également les richesses humaines, le dynamisme de la jeunesse, sa composante féminine qui est l’une de plus vibrante du continent africain et donc des atouts qui, s’ils sont utilisés à bon escient, pourront permettre d’imprimer cette politique en tant que Nations-Unies, celle de voir la dynamique de l’intégration régionale se conforter dans la région et qu’avec cette dynamique d’intégration, tous les problèmes puissent être réglés. Pour qu’enfin, les populations et les peuples de cette région connaissent la prospérité, le bien-être et le bien vivre auquel ils doivent aspirer », a déclaré Abdou Abarry.

Sama Lukonde, après avoir félicité son interlocuteur, l’a encouragé dans cette nouvelle fonction et lui a exprimé son attente de voir le bureau qu’il représente avec la Monusco et l’ensemble des composantes du système des Nations-Unies travailler sur le terrain pour soutenir les priorités dégagées par le gouvernement congolais.

Pour rappel, la situation sécuritaire dans la sous-région demeure préoccupante. Les groupes armés continuent de décimer les civils.

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une