asd

COVID – 19

RDC/Nord-Kivu : Près de 234 villages abandonnés à la suite des attaques ADF à Beni-Irumu depuis 2014

Au moins 230 villages situés dans les territoires de Beni (Nord-Kivu) et Irumu en Ituri sont vidés de leurs populations suite aux menaces rebelles, ont annoncé les ressortissants de l’Est du pays vivant à Kinshasa lors d’une marche pacifique pour décrier la persistance des massacres perpétrés par les groupes armés nationaux et étrangers dont les terroristes ADF depuis 2014.

Ces villages ressemblent actuellement à des zones fantômes parce qu’abandonnés par ses habitants, qui se sont mis à l’abri de la machette et hache des assaillants. A ce jour, poursuivent nos sources, ces habitants ont quitté ces localités pour se déplacer vers des milieux jugés plus sécurisés.

Nombreux d’entre eux sont dans des familles d’accueil d’où, ils ne savent pas quoi boire ou manger. Ces patriotes contraints d’abandonner leurs cultures où leurs vies natures vivent un enfer dans les milieux urbains jugés sécurisés.

Cette précarité de la société civile, a poussé aux autorités attitrées de prendre des mesures adéquates pour mettre fin aux massacres et d’autres violences aux Nord-Kivu comme en Ituri, notamment l’instauration de l’état de siège. Hélas ! En dépit de cette mesure spéciale du commandant suprême des forces armées républicaines et chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, la situation sécuritaire est loin d’être maîtrisée. Quant au fait, plus de 600 civils ont été tués, plus de 40 véhicules brûlés aux côtés de plus de 200 maisons incendiées et environs 120 villages abandonnés sans compter la résurgence de l’insécurité urbaine avec plus de 200 cas de cambriolage nocturne.

Samy Kitha K./ Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une