asd

COVID – 19

RDC : l’ONIP attend du Premier ministre la dernière décision pour lancer les opérations de recensement et d’identification de la population

La RDC n’est pas encore prête procéder à l’opération de recensement et d’identification de la population. Le directeur général de l’Office national d’identification de la population (ONIP), Richard Ilunga, attend du chef du gouvernement la décision finale après la remise d’une feuille de route étudiant la possibilité de ladite procédure. Selon lui, il s’agit d’avoir l’exactitude du jour où seront lancées ces trois opérations : le recensement, l’identification de la population et l’enrôlement des électeurs.

L’ONIP estime que ces travaux, une fois commencés, vont se terminer au plus tard au mois de mai 2023. « Le chef du gouvernement a démontré sa volonté de vouloir aller de l’avant en organisant une commission afin de voir comment faire pour aller vite, avoir une feuille de route, cette feuille de route est sur la table du gouvernement et c’est au niveau du conseil des ministres que cela doit être traitée pour savoir avec exactitude quand est-ce qu’on va commencer. Vous comprendrez que la réponse est sur la table du gouvernement, parce que ça dépend des moyens et des stratégies, mais la feuille de route de la commission électorale nationale indépendante, de l’ONIP et de l’INS est sur la table du gouvernement », a-t-il dit samedi 9 octobre 2021 devant les étudiants réunis dans la salle des promotions Luc Gillon, à l’Université de Kinshasa.

         En ce qui concerne la durée, Richard Ilunga s’est exprimé en ces termes : « A partir de la feuille de route, tout le monde saura qu’on va commencer tel jour et ça se terminera tel jour mais je peux vous assurer que pour la proposition qui a été faite ça se terminera dans le temps, vous voulez une date ? on a proposé que ça se termine au plus tard en mai 2023 ».

Par ailleurs, le directeur général de l’ONIP a indiqué que le Premier ministre Sama Lukonde a résolu de mutualiser ces trois opérations afin qu’elles ne soient pas coûteuses pour le gouvernement. « Le président de la commission électorale nationale indépendante va peut-être tout décortiquer mais pour faire l’enrôlement des électeurs, l’identification et le recensement et la création du fichier générale de la population par l’ONIP et le recensement scientifique par l’INS on en est à 600.000.000 USD pour les trois opérations », a-t-il rappelé.

Pour rappel, cela fait plus de 40 ans que la RDC n’a pas lancé les opérations de recensement de sa population. Le président de la République, Félix Tshisekedi, a dernièrement conditionné la tenue des élections à l’identification des Congolais.

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une