asd

COVID – 19

RDC : le gouvernement dispose désormais d’une Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat

L’Etat congolais mise sur la promotion des Petites et moyennes entreprises (PME) pour créer une classe moyenne. Ce qui justifie la mutation de l’Office de promotion de petites et moyennes entreprises congolaises (OPEC) en Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat congolais (ANADEC) , matérialisé il y a quelques heures par le gouvernement des « warriors », compte tenu de l’évolution de la situation socioéconomique du pays.

Pour mieux promouvoir l’entrepreneuriat et créer des richesses locales, la République démocratique du Congo (RDC) dispose désormais d’une Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat congolais (ANADEC). Née des cendres de l’Office de promotion de petites et  moyennes entreprises congolaises (OPEC), l’agence dont la cérémonie de présentation officielle a été organisée le Mercredi 12 janvier 2022 au cours d’un point de presse tenu conjointement par le ministre de l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises, Eustache Muhanzi Mubembe le directeur général de l’ANADEC, Ezéchiel Biduaya, se fixe l’objectif de promouvoir l’entrepreneuriat national au moyen de l’information et de la formation.

Plusieurs réformes sont envisagées, dans le souci de révolutionner. Et de ce fait, l’OPEC n’existe donc plus. Dissoute, il laisse la place à l’ANADEC, avec comme devise « Tous pour un lendemain meilleur ». Ce passage de l’OPEC à l’ANADEC traduit la volonté du gouvernement des « Warriors » à créer les richesses à travers le pays grâce à l’entrepreneuriat. Une initiative qui s’inscrit dans la philosophie du président Félix Tshisekedi, celle de créer des riches congolais. Parmi les sources de financement de cette nouvelle agence de promotion de l’entrepreneuriat, l’on cite entre autres les redevances de l’Autorité de régulation de la sous-traitance et la redevance sur la taxe de promotion de l’industrie qui du reste, sont des ressources extra budgétaires.  

De manière concrète, l’ANADEC se veut un accompagnateur technique crédible de toute PME ainsi que de toute personne âgée de plus de 18 ans qui veut entreprendre en RDC. L’accompagnement technique dont bénéficieront désormais les PME et start-up leur permettront de mieux accéder au financement devant leur permettre de mener à bien l’exécution des projets. 

Le ministre de l’Entrepreneuriat et des petites et moyennes entreprises, Eustache Muhanzi Mubembe a, dans sa communication, rappelé que depuis 2020, un vent nouveau souffle dans le secteur des Petites et moyennes entreprises (PME). Dans ce contexte, a-t-il renchéri, un programme sectoriel a ainsi été créé au niveau du gouvernement afin d’apporter un nouveau souffle, grâce à une synergie impliquant le monde des affaires, l’Etat, des incubateurs et autres. Ce, dans le but de booster l’économie congolaise à travers l’entrepreneuriat.

Pour le directeur général de l’ANADEC, Ezéchiel Biduaya, le passage de l’OPEC à l’ANADEC, cette nouvelle agence va « développer les infrastructures d’aide à la création d’entreprises, d’encadrement et de formation à l’entrepreneuriat ». Il estime que l’avènement de l’ANADEC est une symbolique importante dans l’écosystème entrepreneurial congolais, parce qu’il consacre solennellement la disparition de l’Office de promotion des PME congolaises.

Nbsinfos.com/S.Mujinga

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une