asd

COVID – 19

RDC/Goma – Éruption volcanique : Entre Irresponsabilité et négligence au Haut sommet de l’État

Pour rappel, le ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu, avait connu une éruption volcanique de nyiragongo, le samedi 22 mai 2021 à partir de 18h 30.
Le système d’alerte précoce n’ayant pas fonctionné, pris par surprise, ne sachant à quel saint se vouer, la population avait cédé à la panique créant une cacophonie sans précédent.

Le bilan actuel s’élève à :

  • 15 personnes décédées, dont 2 calcinées par des laves, 9 personnes tuées dans un accident de véhicule pendant leur fuite vers Sake et 4 prisonnier tués par balles aucour d’une tentative d’évasion ;
  • plusieurs maisons calcinées à Buhene, un quartier périphérique de Goma et
  • plus de 150 enfants séparées de leurs parents.

Il est à noter que l’autorité compétente ayant elle même été surprise, avait tardé à prendre des mesures qui s’imposent. Le responsable de l’OVG, Observatoire volcanique de Goma, un service public, sur une radio locale, a tiré la sonnette d’alarme, sur l’incapacité de son service à faire son travail de surveillance des activités du volcan par manque de financement.

Le service connaîtrait 7 mois d’absence de financement et d’arriérés de frais de fonctionnement. Pour la petite histoire, entre 2016 et 2020, L’OVG fonctionnait grâce au financement de la banque mondiale (2 millions). Il était prévu, qu’à l’issue de ce projet, le gouvernement prenne le relais.

Face à cette situation, d’aucun se posent des questions sur la conscience collective des autorités de la RDC et le degré de leur responsabilité : comment peut on comprendre qu’un service aussi vital que l’Observatoire Volcanique de Goma connaisse un manque de financement, mettant ainsi en danger plus de 600 000 âmes ? Peut- on conclure à l’irresponsabilité et/ou à l’incompétence au plus haut sommet de l’État ?

Faut-il toujours attendre un hypothétique financement extérieur pour des questions vitales qui entre par ailleurs dans le fonctionnement normal et ordinaire de l’État ?

Ces questionnements, loin de nécessiter des réponses, devront être considérées comme une interpellation de dirigeants de la RDC.

Moïse Kambale Mutokambali

Acteur et analyste politique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une