asd

COVID – 19

RDC/Kinshasa : M. Fayulu à Christophe Mboso au sujet de l’entérinement de D. Kadima : « S’il veut chercher à mesurer la colère des Congolais, il ne saura jamais la maîtriser »

Le coordonnateur de Lamuka, M. Fayulu, s’en est pris au président de la Chambre basse du parlement, Christoph Mboso pour sa position de vouloir convoquer la plénière devant entériner Denis Kadima à la présidence de la CENI. « Je ne citerai le nom de personne ici. Toutefois, il faut mettre en garde le citoyen là qui est à l’Assemblée nationale. S’il veut chercher à mesurer la colère des Congolais, il ne saura jamais la maîtriser ! Donc, nous avons d’une CENI qui va organiser de très bonnes élections, lesquels vont déboucher sur les bons résultats acceptés par les fils du pays », a-t-il alerté lors d’une marche organisée à Kinshasa.

Il a invité ses militants à se préparer à étouffer toutes « manœuvres frauduleuses » visant à politiser la CENI, une institution d’appui à la démocratie. Face à la foule, M. Fayulu a attiré l’attention de ses militants sur ce qui se passe au Parlement pour la confirmation des membres de la CENI. « C’est vous qui avez voté pour ceux qui sont au pouvoir ? Voulez-vous encore leur permettre de vous imposer les animateurs de la CENI qui vont préparer la fraude et la tricherie aux élections de 2023 ? », s’interroge-t-il. La réponse de la foule était de s’opposer but en blanc à la désignation de Kadima, candidat contesté par l’Eglise catholique.

Une démonstration populaire à Mont-Amba ?

L’actuel coordonnateur de la coalition Lamuka, Martin Fayulu, a réussi à drainer une foule immense derrière lui. Refusé d’organiser une marche en caractère politique dans le district de Tshangu, Martin Fayulu a fait un carton plein dans le district de Mont-Amba, à Ngaba. Une foule immense est venue goûter à une marche, laquelle est prise comme le premier exercice de Lamuka dans cette nouvelle  » zone de marche« . « Nous sommes trop nombreux venus prendre part à cette marche pour dire NON à la politisation de la CENI et au glissement. Cela prouve que Fayulu est aimé non seulement à Tshangu, mais aussi dans d’autres districts de la capitale. M. Martin Fayulu restera le président populaire », a laissé entendre un militant de Lamuka.

A titre de rappel, ladite marche a pour l’objectif principal de s’opposer à la politisation de la CENI et au glissement, en appelant le Parlement à ne pas entériner les nouveaux animateurs de la CENI contestés par certaines confessions religieuses.

Serena M/Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une