asd

COVID – 19

Covid-19 : Visas de vaccins

Au fur et à mesure que les citoyens du monde se feront vacciner, les pays pourront à nouveau accueillir les nouveaux arrivants avec le sourire au lieu d’un coton-tige.

Cet avenir immunisé, cependant, est loin. Entre-temps, de nombreux défis se profilent à l’horizon pour les gouvernements du monde entier en ce qui concerne la distribution rapide des vaccins. Le vaccin Pfizer doit être conservé à environ -80°C et ne peut être conservé au réfrigérateur que pendant cinq jours, tandis que le vaccin moderna doit être conservé à -20°C jusqu’à six mois et conservé dans un réfrigérateur standard pendant au plus un mois. Cela signifie que des systèmes de stockage et de transport dédiés devront être construits, faisant de l’inoculation un long processus qui sera d’abord concentré dans les pays riches qui ont acheté la part du lion des doses.

Même si le déploiement des vaccins progresse, les interdictions de voyager et les politiques de quarantaine resteront en place jusqu’à ce que les gouvernements puissent être sûrs que les nouveaux arrivants ne sont pas infectés et que les passagers eux-mêmes se sentent confiants de voyager à nouveau. Pour s’assurer que les autorités et les passagers peuvent saisir les avantages de l’inoculation, un système de « visa vaccin » sécurisé numériquement offrant une gestion de la santé en temps réel devra être mis en œuvre en même temps que le vaccin lui-même.

En effet, alors qu’un passeport santé pourrait bientôt remplacer la crème solaire comme un jour férié essentiel et devenir aussi important qu’un passeport identificatoire, les autorités sanitaires et de transport mondiales ont beaucoup de travail à faire pour construire un visa vaccinal efficace. Les systèmes de « passeport santé » actuellement utilisés dans le monde entier sont loin d’être parfaits. Un exemple instructif est le « carton jaune », qui prouve qu’un passager a eu le jab pour la fièvre jaune. Ce système problématique repose sur des timbres apposés sur un document papier qui peut être beaucoup trop facilement perdu, volé ou falsifié.

Les contrôles aux frontières dans plusieurs pays ont exigé des preuves d’un récent test covid-19 négatif. Les pratiques actuelles de communication d’un résultat négatif reposent sur des copies papier de documents médicaux – ou même des photocopies. Le fait que ces certificats soient produits par de multiples laboratoires internationaux utilisant diverses méthodologies, en plusieurs langues, rend les choses encore plus compliquées, avec un manque de cohérence rendant ces contrôles passagers imprécis au mieux.

En l’l’honneur d’un « visa vaccinal » normalisé et facilement vérifiable, le déploiement des vaccins laissera les contrôles aux frontières embourbés dans un état de confusion similaire. Pour éviter cela, les gouvernements internationaux devront s’entendre sur un passeport de santé numérique sécurisé, suivant une approche unifiée qui serait certainement bien accueillie par les entreprises et les consommateurs. Heureusement, il existe actuellement une poignée d’options qui stockent les résultats négatifs des tests des laboratoires vérifiés dans un code QR protégé par la blockchain. Ces mêmes applications pourraient fournir une preuve vérifiable de la vaccination dès que les jabs commencent à être effectués.

Les solutions potentielles incluent le ‘ICC Antibodies OK Pass'(AOKpass), un programme singapourien qui se répand dans le monde de l’aviation et a des projets pilotes en cours dans 130 aéroports dans 18 pays. Swiss-made  CommonPass, alimenté par le Forum économique mondial (WEF), a également été jugé sur un vol Londres-Newark le mois dernier. Toutefois, ces start-ups sont nées pendant la pandémie et, à ce titre, n’ont pas encore été techniquement prouvées pour une utilisation mondiale.

Pour qu’un déploiement massif soit efficace, les gouvernements devraient faire confiance à ces jeunes petites entreprises. Les autorités devront également apaiser les craintes du public quant au stockage et à l’utilisation des informations médicales privées de leurs citoyens par des entreprises non testées qui surveillent leurs déplacements. Leur nouveauté pourrait même s’avérer être leur chute, comme c’était le cas pour les applications de recherche de contacts dont le succès limité dans la limitation de la propagation du COVID-19 a été attribué au manque de confiance de la part du grand public.

Heureusement, des joueurs plus établis ont également jeté leurs chapeaux dans le ring. L’établissement suisse de sécurité SICPA, spécialisé dans les solutions de traçabilité, a mis en avant l’application myHealth  Pass qui utilise la technologie certus de marque pour assurer la sécurité des données. Ces codes QR fonctionnent à la fois pour les certificats papier et numériques et se sont avérés numériquement vérifiables et inviolables. La solution numérique éprouvée a fait bouger les rondelles pendant la Ligue internationale de hockey Kontinental en Russie en dépit de la pandémie en cours et est actuellement à l’étude par les grands clubs de football européens tels que l’AS Monaco pour aider à remettre les fans dans les sièges du stade.

Ces conversations autour des vaccins et des passeports de santé sont toutes motivées par l’importance vitale de permettre aux pays d’ouvrir à nouveau leurs portes dès que possible. Même si le Lancet a constaté que les blocages temporaires étaient souvent contreproductifs, les entraves à la circulation des agents de santé et des fournitures essentielles, ainsi que le commerce, les interdictions de voyager et les politiques de quarantaine, devront rester en place jusqu’à ce que les gouvernements puissent être sûrs que les nouveaux arrivants ne représentent pas une menace pour leurs populations et leurs systèmes de santé.

En tant que tel, des « passeports de santé » efficaces seront le billet de retour à la normale, rétablissant la confiance dans les voyages internationaux et permettant à l’économie mondiale de décoller à nouveau.

Greg Peterson – INTERNATIONAL POLICY DIGEST (Traduit en Français par Jay Cliff)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une