asd

COVID – 19

RDC : Une baisse de près de 6 % de violations de droits l’Homme

L’Organisation des Nations unies (Onu) vient de noter une baisse de violations de droits de l’Homme sur toute l’étendue du territoire de la RDC. Selon le rapport du BCNUDH, 51 % de violations sont perpétrées par les groupes armés opérant dans l’Est du pays.

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’Homme (BCNUDH) a documenté 539 cas de violations des droits de l’Homme en RDC en janvier dernier.

Ce chiffre constitue une baisse de près de 6% par rapport au mois de décembre 2020 ou 572 violations ont été enregistrées, indique la note mensuelle du BCNUDH publié jeudi 4 mars à Kinshasa.

Cette diminution reflète une baisse de l’ordre de 25% du nombre de violations attribuables aux militaires des FARDC dans le Tanganyika, en Ituri, au Nord et le Sud-Kivu.

Le nombre d’atteintes aux droits de l’Homme par les groupes armés documentées au cours du mois de janvier ont été aussi en baisse de l’ordre de 7% par rapport à décembre.

Les agents de l’Etat sont responsables de 49% des violations documentées, dont les exécutions extrajudiciaires tandis que 51% ont été commises par des combattants armés sur toute l’étendue du territoire national.

Ce Bureau dit avoir avoir traité, sur l’ensemble du territoire, 29 cas de menaces à l’encontre de 42 personnes, dont 4 femmes et 28 défenseurs des droits de l’Homme.

NBSInfos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une