asd

COVID – 19

RDC: Une accalmie après une tension observée à l’Hôpital général de Kinshasa

Les forces de l’ordre ont maitrisé une légère tension observée à l’Hôpital général de Kinshasa (ex Mama Yemo). Il s’agit des agents de cet hôpital qui se sont opposés à l’installation d’un nouveau médecin directeur. Pour cela, ils ont séché le lieu de travail. Ils souhaiter aller en grève si l’exécutif provincial ne revoit pas sa décision.

Quant au fait, les médecins, infirmiers et administratifs ont brûlé  des pneus pour exprimer leur mécontentement. Ils accusent le gouverneur de Kinshasa Gentiny Ngobila d’imposer un médecin directeur alors que sous l’impulsion du ministre de la Santé, un autre a été « élu ».

«Gentiny Ngobila veut saboter les actions du président de la République qui a interdit certaines décisions au sein de l’administration. En fait, cela  fait plus de cinq mois qu’il y a le désordre ici occasionné par lui.  Il nous a imposé son grand frère pour qu’il vienne devenir médecin directeur à l’hôpital général. Les agents et cadres de l’hôpital ont refusé cette imposition. On voit du jour au lendemain des policiers et militaires venir à l’hôpital, barricader les passages, saccager les biens, en l’absence du médecin directeur qu’on a élu sous la direction du ministre de la santé », a expliqué une infirmière sous le sceau de l’anonymat.

Les agents de cet hôpital accusent les policiers d’avoir cassé sous les ordres du gouverneur. Raison pour laquelle ils  demandent l’implication du président de la République dans ce désordre.

Entre-temps, les médecins ont résolu de ne pas travailler.

Serena Mujinga

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une