COVID – 19

RDC/Suspension du SG de l’EPST : Tony Mwaba saisit l’IGF afin d’auditer la gestion de Mangobe

Pour avoir commis une faute administrative lourde, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Tony Mwaba Kazadi, vient de suspendre le secrétaire général, Jean-Marie Mangobe Bomungu, conformément à l’article 41 de la loi portant statut des agents de carrière des services publics de l’État. Il s’agit, en fait, d’une affaire de gestion des fonds de production des certificats de fin d’études primaires que le SG Mangobe n’a jamais justifiés alors que ces certificats ne sont ni produits, ni livrés aux finalistes du primaire pour les éditions 2018, 2019 et 2021 ainsi qu’une partie 2020.

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi, a pris, ce mardi 18 mai, une mesure portant suspension de ses fonctions du secrétaire général à l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Jean-Marie Mangobe.

Dans une correspondance adressée au SG Mangobe, Tony Mwaba relève que, selon les éléments en sa possession, le Trésor public a financé, depuis 3 ans, la production des certificats de fin d’études primaires des éditions 2021, 2018, 2019 et même une partie de 2020; mais ces titres ne sont ni produits, ni livrés aux élèves finalistes sur l’ensemble du territoire national.

A en croire le ministre Mwaba, la ligne de crédit, où sont affectés ces fonds, est également gérée «illégalement » par le secrétariat général Mangobe. « Il ressort des éléments en ma possession que, depuis trois ans, le trésor public finance la production des certificats de fin d’études primaires des éditions 2017, 2018, 2019 et même 2020 d’une part et d’autre part, la ligne de crédit est gérée illégalement par votre secrétariat général », a écrit Tony Mwaba.

D’autre part, le ministre fustige aussi le fait que le secrétaire général de l’EPST n’a présenté aucun rapport pour justifier ou fustiger cette irrégularité « qui discrédite le système éducatif congolais ». Le ministre dit avoir saisi l’Inspection générale des finances (IGF) afin d’auditer la gestion du secrétaire général suspendu. « Et comme vous estimez que mes informations ne sont pas vérifiées, j’invite, par courrier séparé, l’Inspection générale des finances (IGF) à faire la lumière sur cette question », a-t-il annoncé.

En même temps, une action disciplinaire est ouverte à charge du secrétaire général Mangobe Bomungu. Tony Mwaba fait remarquer que les faits reprochés au SG Bomungo constituent une faute administrative lourde. Ainsi, il a décidé de le suspendre conformément à l’article 41 de la loi portant statut des agents de carrière des services publics de l’État.

NBsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une