COVID – 19

RDC : Sama Lukonde préside la cérémonie commémorative de la Journée internationale de la CSU

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a présidé, lundi 12 décembre 2022 à Fleuve Congo Hôtel, la cérémonie commémorative de la journée internationale de la Couverture santé universelle, organisée par le Conseil national de la couverture santé universelle (CNCSU), sous le haut patronage du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. C’était en présence du ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Jean -Jacques Mbungani, et du conseiller spécial du chef l’Etat en matière de la Couverture maladie universelle et coordonnateur du comité technique de coordination du Conseil national de couverture santé universelle.

Cette journée, commémorée chaque 12 décembre à travers le monde, est placée sous le thème « Construire le monde que nous voulons. Un avenir en bonne santé pour tous ». A cette occasion, le chef du gouvernement a mis l’accent sur la nécessité pour la RDC de disposer d’un système de santé solide, résilient, à même d’assurer l’offre des services de santé de qualité et abordable à toutes les catégories de la population.

« C’est un grand honneur pour moi de prendre la parole à l’occasion de la célébration, ce 12 décembre, de la journée internationale de la Couverture sanitaire universelle. L’assemblée générale des Nations unies avait adopté, le 12 décembre 2012, une résolution dans laquelle tous les Etats membres étaient invités à s’engager sur la voie de la Couverture santé universelle. Celle-ci vise à assurer à chaque citoyen, partout dans le monde, l’accès à des soins de qualité et à un coût abordable. 5 ans après, soit le 12 décembre 2017, dans une autre résolution, l’assemblée générale des Nations unies avait proclamé la journée internationale de la Couverture santé universelle. Depuis, la Couverture santé universelle est devenue une priorité essentielle en matière de développement international. Je suis heureux de me retrouver avec vous pour célébrer cette journée dont l’enjeu est de faire davantage comprendre la nécessité pour notre pays de disposer d’un système de santé solide, résilient, à même d’assurer l’offre des services de santé de qualité et à toutes les catégories de la population », a-t-il circonscrit d’entrée de jeu.

Obligation constitutionnelle, Sama Lukonde a néanmoins martelé qu’il a fallu attendre l’avènement du président Félix Tshisekedi à la magistrature suprême pour que cette exigence constitutionnelle soit inscrite comme une des priorités de l’action gouvernementale.

Etapes du processus

Le Premier ministre a, de ce fait, rappelé les différentes étapes de la mise en œuvre de ce processus de Couverture de santé universelle suivie en RDC.

« Ces étapes sont, notamment, la mise en place d’un cadre institutionnel devant régir la Couverture santé universelle en République démocratique du Congo ; la signature de l’ordonnance n°21/032 du 1er juin 2021 portant création, organisation et fonctionnement du Conseil national de couverture santé universelle ; la validation de différents plans nationaux que provinciaux ; ainsi que la feuille de route qui a déjà indiqué le démarrage effectif des activités pour mettre en place la Couverture santé universelle. Ensuite, une instruction du président de la République, au cours de la 31ème réunion du Conseil des ministres, faisant de la Couverture santé universelle une cause nationale. Ainsi, pour accélérer la mise en œuvre de ce processus, il m’est revenu, suivant l’ordonnance n° 21/032 du 1er juin 2021 précité, de mettre en place ces 5 structures, qui, aujourd’hui, sont déjà dotées de leurs animateurs. Et pour les rappeler, ces structures, il s’agit de l’Autorité de régulation de la Couverture santé universelle ; du Fonds de solidarité de la santé ; du Fonds de promotion de la santé ; de l’Institut national de santé publique ; ainsi que de l’Agence nationale d’ingénierie clinique de l’information et de l’informatique de la santé. Comme vous pouvez le constater, la volonté politique de déployer progressivement et scientifiquement l’ensemble du dispositif prévu pour résoudre les problèmes sanitaires auxquels les populations sont confrontées, reste inébranlable », a-t-il dit.

Ce, avant d’exprimer toute la détermination de son gouvernement à ne pas lésiner sur les moyens pour matérialiser cette vision du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi.

« La Couverture sanitaire universelle est d’abord et avant tout un choix politique qui fait passer la santé de la population en premier. Ce n’est pas simplement une stratégie. Mais des mesures concrètes qui vont être prises et suivies pour atteindre les principaux objectifs que sont améliorer l’efficacité des services sanitaires à tous les niveaux du système de santé ; offrir une protection sanitaire et financière à toute la population ; renforcer l’approche de l’intégration de la santé dans toutes les politiques pour réduire le fardeau des maladies et assurer la pérennité du système de la couverture santé universelle ; mobiliser les ressources nécessaires pour mettre en œuvre la couverture santé ;  et enfin, favoriser la bonne gouvernance et la bonne gestion du système national de couverture santé universelle », a-t-il souligné. Le premier des Warriors a appelé les uns et les autres à ne ménager aucun effort pour la bonne marche la Couverture santé universelle en RDC.

« Tout en vous réitérant mes sincères remerciements pour votre attention soutenue, j’invite chacun de nous, chacun à son niveau, chacun dans son champ professionnel, à participer avec ardeur et patriotisme à la consolidation de la mise en œuvre de la couverture santé universelle, ce programme inédit dans l’histoire de notre pays. Ce programme rendu possible grâce à la volonté de Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, son excellence Félix-Antoine Tshisekedi et, bien sûr, avec l’accompagnement de nous tous », a-t-il conclu.

Il faut noter que la construction d’un monde où chacun pourra jouir du meilleur état de santé possible, lui permettant d’accomplir et d’être pleinement utile à sa communauté, repose sur la Couverture santé universelle.

Bien avant, le Premier ministre, le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention Jean-Jacques Mbungani et le conseiller spécial du président de la République en charge de la Couverture maladie universelle ont rappelé que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, lors de son investiture, soulignait qu’environ 50 millions de Congolais, représentant 60% de la population, n’ont pas accès au système de santé, et appelait le gouvernement à prendre des mesures pour la réhabilitation des hôpitaux de référence, la construction de la plateforme de santé, la mise en place d’un système de couverture sanitaire. Il confiait ainsi au gouvernement la mission d’accroître de 10% par an, le taux de couverture de la population par un système d’assistance maladie abordable et efficace jusqu’à l’atteinte de la Couverture maladie universelle. Ce à quoi le gouvernement Sama Lukonde s’emploie avec abnégation.

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une