asd

COVID – 19

RDC/Nord-Kivu : Des agriculteurs victimes « de la loi » de groupes armés à Rutshuru

La situation sécuritaire à Rutshuru dans la province du Nord-Kivu, ne fait qu’empirer. Les agriculteurs accusent les groupes armés d’imposer des lois informelles. Il s’agit d’une loi incommode dont sont victimes des cultivateurs. Ils ne savent plus à quel saint se vouer.

Plus d’une décennie, ce territoire est confronté à des cycles de conflits armés, rébellions, kidnapping et la population espère toujours au retour de la paix. Les agriculteurs se plaignent de la torture qu’ils subissent de la part des groupes armés locaux et étrangers actifs dans ce territoire.

Conséquence: la vie des agriculteurs du groupement de Binza est menacée. Ces agriculteurs qui fréquentent les champs de Binza, Nyamitwitwi, (Matundu), Rusebeya, Gitwa,  Humule, Rwamisisi et ailleurs se disent être victimes des tortures, des traitements inhumains et dégradants de la part des groupes armés qui font la loi dans ces endroits précités.

« Les groupes armés obligent les personnes de cultiver un carré par jour sans lequel, ces personnes ne vont pas rentrer chez eux. A part cela, les paysans une fois aux champs de ces rebelles, ils ne sont pas autorisées de se déplacer, quel que soit le besoin, ils sont obligés de faire ces besoins à coté sur place, homme comme femme et enfant ou époux en plein air » affirme un habitant rencontré dans le territoire de Rutshuru qui a été victime.

Pour ce faire, les habitants de ce territoire demandent aux autorités congolaises de sécuriser ces milieux.

Emmanuel Ndimwiza Murhonyi/Correspondant

NBSInfos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une