asd

COVID – 19

RDC/Nord-Kivu: 1 515 personnes ont reçu le vaccin contre l’épidémie à virus Ebola

Plus de 1500 personnes ont déjà reçu le vaccin contre l’épidémie à virus Ebola, qui a refait surface dans  la province du Nord-Kivu, a révélé le coordonnateur de la Division provinciale de la Santé (DPS) antenne de Butembo, Dr Guy Makelele, au cours d’une conférence de presse animée hier lundi 15 mars 2021. Entre-temps, le gouvernement congolais et ses partenaires financiers poursuivent la campagne de vaccination dans d’autres territoires de ladite province.

       La DPS a affirmé que la situation épidémiologique s’améliore depuis le lancement de la campagne de vaccination. « La vaccination à ce jour est que sur les 1 517 éligibles, nous avons pu vacciner 1 515 personnes. Ces chiffres de 1 515, 866 sont dans la zone de santé de Biena où a été déclaré le 1er cas en date du 07 février 2021, Ndlr) pour dire environ 57,2%. Pour cela, nous pouvons dire que la situation évolue bien », s’est réjoui le Dr Guy Makelele, coordonateur de la DPS-Butembo.

       Toutefois, les agents de la première ligne au sein du Centre de traitement d’Ebola (CTE) de Katwa (Butembo) continuent de réclamer l’amélioration de leur salaire et prime. Ils affirment qu’ils touchent  « un salarial insignifiant ». Compte tenu des doléances soumises, le gouvernement provincial les a appelés au calme, en rassurant l’implication de l’autorité provinciale pour remédier à la situation. « Nous avons été à Katwa avec le ministre provincial de la Santé pour écouter les prestataires, comprendre exactement ce qu’il y a comme problème. C’est que les prestataires nous ont dit que le barème fixé est bas. Vous savez, la MVE (Maladie à virus Ebola) est géré au niveau national et même local », a-t-il déclaré.

       Il convient de rappeler que les autorités sanitaires se sont engagées à mettre à profit les leçons apprises lors des précédentes épidémies d’Ebola. « Nous allons faire en sorte que cette épidémie ne soit pas aussi longue que la précédente », avait promis le ministre de la Santé Eteni Longondo. De plus, les autorités congolaises envisagent d’organiser des campagnes annuelles de vaccination dans des zones à risque, étant donné que l’intervalle entre les épisodes épidémiques s’est réduit ces dernières années.

Depuis la résurgence de l’épidémie d’Ebola au Nord-Kivu, le cumul des cas reste bloqué à 12. Il s’agit de 11 cas confirmés et d’un cas probable. 6 personnes sont déjà mortes de ce virus. Il y a déjà eu 4 guéris et 2 malades actifs sont pris en charge au CTE de Katwa.

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une