COVID – 19

RDC-Maniema : des militaires belges attendus à Kindu pour une assistance sécuritaire contre les groupes terroristes

Plus de 25 militaires belges du Régiment d’opérations spéciales (SOR) s’installeront au camp de Lwama à Kindu, dans la province du Maniema où afin combattre les groupes terroristes, a annoncé ce mercredi le gouvernement du Royaume de Belgique.

Cette demande avait été formulée en 2021 par le gouvernement congolais afin de lutter contre les forces négatives semant la terreur et la désolation dans l’Est de la République démocratique du Congo. Ces militaires seront aussi en mission à Kinshasa. « L’objectif ultime est de rendre les Congolais résilients afin qu’ils puissent résister de manière indépendante aux conflits dans leur pays », dit le ministère belge de la Défense.

25 militaires belges du Régiment d’opérations spéciales (SOR) s’installeront au camp de Lwama à Kindu où des militaires de la 31ème Brigade de réaction rapide sont formés afin d’apporter une réponse aux groupes terroristes. Ils instruiront les soldats congolais de la 31ème Brigade. Deux officiers seront eux affectés à l’École de Commandement et d’État-Major (ECEM) de Kinshasa et un autre au quartier général de la Mission de l’Organisation des nations unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) pour établir « des liens avec les autorités locales et contribuer à l’élaboration de stratégies de sécurité ».

Au camp de Lwama, au cours de quatre premières semaines de la formation Train the Trainer, les soldats seront formés pour devenir des experts dans leur domaine sécuritaire. Au cours des huit semaines suivantes, les experts se transmettront mutuellement leurs connaissances », précise le ministère de La Défense belge.

L’expertise militaire sollicitée concerne « les domaines des techniques d’orientation, de l’assistance médicale d’urgence sur le terrain (tactical combat casualty care) et des techniques de détection et de neutralisation des engins explosifs improvisés (counter-IED) ».

L’intention est qu’après trois mois, chaque instructeur de la 31ème Brigade ait une formation de base élargie et puisse être déployé presque n’importe où, précisent les autorités belges.

Et d’ajouter: « La stabilité régionale est d’une grande importance, tant pour les Congolais que pour notre propre pays. En effet, l’instabilité sur le continent africain impacte notre sécurité (terrorisme) et notre économie (piraterie) ».

Un autre détachement belge est attendu en septembre « afin de contribuer au suivi de la première mission. Au cours de cette phase, Coach The Trainer, trois bataillons seront formés. La formation sera alors désormais entièrement entre les mains des Congolais et continuera à bénéficier du soutien de la part de la Belgique ».

EMMANUEL NDJADI/NBSInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une