asd

COVID – 19

RDC- Kasaï Central : au moins 25 % de jeunes touchés par le VIH/Sida à Lubunga

25 % de jeunes filles et garçons de 11 ans à 25 sont touchés par le VIH/Sida à Lubunga dans le territoire de Dimbelenge dans la province du Kasaï Central. En effet, dans une zone de santé de Lubunga, il s’observe une augmentation du taux de prévalence du VIH/Sida chez les jeunes. Selon plusieurs sources, la plupart de jeunes se livrent aux sexuelles, lesquelles nuisent à leur santé. Donc, une faible sensibilisation au danger du VIH/Sida se fait remarquer dans cette partie du pays.

Émile Kabujiki Munda, superviseur du Programme national de santé des Adolescents(PNSA) au Kasaï Central, appelle la population à faire usage des condoms pour éviter cette maladie mortelle.

À en croire le superviseur Émile Kabujiki, 24 à 25% des adolescents et jeunes de cette partie de la province, dont l’âge varie entre 11 à 24 ans, sont touchés par le VIH/Sida.« Les analyses effectuées sur le terrain en collaboration avec toutes les parties prenantes dans la lutte sur l’état des lieux de santé des jeunes et adolescents dans la zone de santé de Lubunga dans le territoire de Dimbelenge, nous ont indigné, car le VIH/SIDA est parti de 24 à 25 % chez les enfants et les jeunes de 11 à 24 ans« , a-t-il fait savoir devant la presse.

Au regard de ce chiffre, ce superviseur du PNSA, Émile Kabujiki, dit craindre que la situation devienne désastreuse si l’État et les partenaires techniques et financiers ne prennent pas des précautions dans le cadre de la lutte contre cette maladie.« La crainte est que quand on ne fait rien pour les jeunes, personne d’autre ne viendra le faire. C’est le taux qui va croître chez les jeunes et les adolescents qui amèneront la population à une situation désastreuse. Le PNSA est un organe technique, mais semble être négligé par l’État congolais et certains partenaires d’appui. Nous devons mobiliser les fonds pour animer des séances de sensibilisation au profit des jeunes pour prévenir ce fléau qui prend de l’ampleur dans cette zone de santé et sur l’ensemble de la province du Kasaï Central », a-t-il ajouté.

D’autre part, il a invité les adolescents et les jeunes à mettre en pratique toutes les méthodes de prévention de cette maladie afin d’éviter toute éventuelle contamination. En clair, les maladies transmissibles sont répandues presque dans toutes les provinces de la République démocratique du Congo. D’où, il faut accentuer des activités de sensibilisation pour renverser la tendance. Au cas contraire, la population va contracter le VIH/Sida.

Les rapports sexuels non protégés et l’échange de seringues sont les 2 modes d’infection par le VIH les plus courants en Amérique du Nord. Le VIH peut se transmettre au cours de relations sexuelles hétérosexuelles ou homosexuelles non protégées, qu’elles soient vaginales, anales ou orales, rappelle-t-on.

Serena.M/NBSInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une