asd

COVID – 19

RDC/Insécurité : Les mouvements citoyens continuent de faire le forcing sur la Monusco pour quitter le pays

Les mouvements citoyens ne veulent plus lâcher. Toutefois, ils continuent de faire la pression sur la Mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) afin de quitter le sol congolais en raison de l’insécurité qui fait tache d’huile dans plusieurs provinces. L’étau se resserre autour de cette mission onusienne, constate-t-on. Après le Nord-Kivu, la province du Kasaï Central a été en émoi à cause de la manifestation organisée, ce vendredi 16 avril, par la Lutte pour le changement (Lucha). Objectif : le départ « immédiat, effectif et définitif » de la Monusco.

Face à cette situation, les casques bleus de la Monisco partiront-ils ? Des jeunes militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) ont organisé une manifestation pacifique ce vendredi 16 avril dans la matinée à Kananga pour exiger le « départ immédiat » de la Monusco du territoire congolais.

Scandant des slogans hostiles à la mission de l’ONU et brandissant des affiches avec des messages précis sur les objectifs de leur manifestation sous l’encadrement de la police nationale congolaise, ces jeunes ont campé en chantant devant le quartier général de la Monusco à Kananga.

Dans le mémorandum adressé à la cheffe de la Monusco et qu’ils ont remis à un responsable de la Monusco, les militants de la Lucha rappellent les prescrits du mandat de la Monusco.

« Tenant compte de l’entrée de notre cher et beau pays dans la nouvelle ère le 1 juillet 2010 par la résolution 1925, le conseil de sécurité qui changeait la mission de l’ONU au Congo,  Monuc  en mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation  du Congo, Monusco avait confié une mission spéciale à cette dernière, lui autorisant à utiliser tous les moyens nécessaires pour s’acquitter de son mandat à savoir: garantir la protection des civils,  du personnel humanitaire et des défenseurs des droits de l’homme exposés à une menace de violences physiques et aider le gouvernement de la RD Congo à stabiliser et à consolider la paix ».

À la lecture de ce nouveau mandat des forces onusiennes en RDC, la Lucha/Kananga se dit surprise de constater que la Monusco échappe à la mission capitale et spéciale qui est celle de garantir la protection des civils. « Elle se comporte comme une organisation des touristes et affairistes armés bien équipés, primés et bien payés qui viennent passer du bon temps et profiter des meilleurs moments gratuitement dans un pays sans visa ni passeport alors que nos concitoyennes et concitoyens se font massacrer depuis des longues années », lit-on dans ce mémorandum.

La Lucha/Kananga se dit particulièrement horrifiée par les massacres des civils à Beni « même à quelques mètres des camps des casques bleus sans aucune intervention ».

NBsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une