COVID – 19

RDC: hors de la Coupe d’Afrique des Nations U17 après que 25 des 40 joueurs ont échoué aux tests IRM

La République démocratique du Congo s’est retirée d’un tournoi régional de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans 2023 après que 25 des 40 joueurs ont échoué aux tests d’âge obligatoires.

Cela survient après que la saga a secoué le Cameroun au début du mois, avec un total de 32 joueurs ayant échoué aux tests qui avaient été ordonnés par Samuel Eto’o, le président de l’association de football du pays.

Un communiqué de la fédération congolaise de football (FECOFA) a déclaré qu’ils avaient été contraints de se retirer après que « seulement 15 étaient éligibles et 25 ont échoué sur les 40 joueurs soumis aux tests IRM ».

Cependant, sur les 15 joueurs ayant réussi le test d’âge, le communiqué a également révélé que « seuls cinq ont réussi à accomplir les formalités administratives nécessaires » qui leur auraient permis de se rendre au Cameroun.

BBC Sport Africa a rapporté que le Cameroun avait trouvé 30 remplaçants dans une course contre la montre pour participer aux éliminatoires de la CAN U17.

Contrairement à ceux qui ont échoué, les 30 joueurs ont tous passé des tests d’imagerie par résonance magnétique (IRM) à Douala.

Les tests sont utilisés pour déterminer l’âge d’un joueur en scannant ses poignets et en mesurant la croissance osseuse.

Les Lions Indomptables ne pourront pas donner le coup d’envoi du tournoi le 12 janvier comme prévu en raison du forfait de la RD Congo.

Quatre pays – le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Tchad et la République centrafricaine – participeront désormais à la compétition de qualification, l’Union des fédérations centrafricaines de football (UNIFFAC) reportant les rencontres entre le 12 et le 24 janvier.

Le Cameroun a été contraint de trouver 30 joueurs après que 32 ont également échoué aux tests IRM qui avaient été ordonnés par le président du pays de leur association de football Samuel Eto’o.

Deux équipes se qualifieront ensuite pour la finale de la Coupe des Nations des moins de 17 ans en avril en Algérie.

L’UNIFFAC a déclaré à la BBC: « C’est un cauchemar organisationnel car nous devons trouver rapidement un nouveau format qui impliquera quatre nations au lieu des cinq d’origine. »

« Nous sommes heureux qu’après les examens IRM, les quatre nations aient désormais une équipe. »

L’instance dirigeante du Cameroun, la Fecafoot, a révélé dans un communiqué qu’Eto’o avait donné des « instructions strictes » pour que les tests aient lieu « afin de mettre fin aux falsifications des actes d’état civil qui ont, par le passé, terni l’image de Football camerounais. »

Ils ont ajouté: « La Fecafoot exhorte tous les acteurs, en particulier les éducateurs, à veiller à ce que les âges par catégorie soient respectés. »

La fraude liée à l’âge est une préoccupation de longue date pour le football africain, nombre de ses succès internationaux au niveau junior étant assombris par des allégations de joueurs trop âgés.

Des accusations ont régulièrement été portées, mais il semble que les autorités aient peu tenté d’enquêter.

L’usurpation d’âge ou d’identité continue d’être une source majeure de préoccupation pour le football africain dans son ensemble

Le Cameroun a été deux fois champion d’Afrique au niveau des moins de 17 ans et la Fecafoot avait précédemment empêché 14 joueurs de participer au tournoi de la CAN des moins de 17 ans en 2017 après avoir échoué aux tests IRM, introduits par la FIFA lors de la Coupe du monde des moins de 17 ans 2009.

Au cours de l’été, la Fédération camerounaise de football a convoqué 44 joueurs de huit clubs différents pour une audience sur des allégations d’usurpation d’âge ou d’identité, soulignant leurs tentatives pour résoudre le problème.

Après que les 21 premiers joueurs sur les 32 ont échoué aux tests, la Fecafoot a exposé la position de leur nation après les tests ratés.

Ils avaient déclaré : « La Fédération Camerounaise de Football informe l’opinion publique que dans le cadre des préparatifs du tournoi UNIFFAC Limbe 2023, qualificatif pour le prochain Championnat d’Afrique des Nations U17, 21 joueurs sur les 30 actuellement en formation ont échoué à l’issue du Tests IRM. Ils ont été immédiatement retirés du groupe. Des mesures ont été immédiatement prises pour leur remplacement. »

« Cette action fait suite à des instructions strictes données par le Président de la FECAFOOT agissant sous mandat du COMEX, afin de mettre un terme aux falsifications des actes d’état civil qui ont, par le passé, terni l’image de l’organe faîtier. du football camerounais. La FECAFOOT exhorte tous les acteurs, notamment les éducateurs, à veiller à ce que les âges par catégorie soient respectés. »

Kieran Lynch

MAILONLINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une