asd

COVID – 19

RDC/Covid-19 : Le doute persiste sur le vaccin AstraZeneca

Au moment où d’autres nations vaccinaient les populations pour faire face à la pandémie de Coronavirus, le gouvernement de la RDC tâtonne pour utiliser le vaccin AstraZeneca. Interrogés, les Kinois restent divisés sur ce dilemme. Si les uns sont convaincus, tandis que d’autres ne veulent même pas commenter positivement sur l’importance du vaccin.  Bref, le doute plane.  

La RDC a opté pour la suspension de la vaccination contre la pandémie de la Covid-19. L’annonce sera faite ce vendredi soir par le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo. C’est ce qui résulte de la réunion tenue jeudi entre le ministre de la Santé et les experts du secteur de la santé. Selon plusieurs sources, un report de 4 semaines a été décidé au terme de la réunion.

Cette mesure fait suite à la suspension par certains pays de l’Europe de l’utilisation du vaccin AstraZeneca. C’est notamment le Danemark,  l’Italie et la Norvège. Alors que la cellule de communication du ministère de la Santé avait confirmé le report de cette vaccination pour le 15 mars prochain.

Interrogés, certains Kinois soutiennent que le vaccin anti-Covid-19 est un « plan machiavélique » ourdi par les pays occidentaux pour nuire aux nations africaines. « Ce vaccin cause déjà des doutes. Cela prouve à suffisance que même notre gouvernement ne maitrise encore rien. Je demande au gouvernement d’attendre d’abord avant de procéder à la vaccination », a insinué un médecin des Cliniques universitaires de Kinshasa (CUK), Chadrack Mambu.

Toutefois, d’autres affirment qu’il s’agit d’une mesure collégiale prise par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) afin d’enrayer cette maladie mortelle, laquelle continue de décimer l’humanité. « Nous soutenons l’idée de la vaccination qui est la meilleure pour la prévention. Mais, nous demandons seulement au gouvernement d’intensifier les campagnes pour mettre tout le monde d’accord », argue une pharmacienne Pauline Tshitenge.

Le député national Bertin Mubonzi, de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), a déposé au bureau de l’Assemblée nationale, une question écrite au ministre de la santé, le Dr Eteni Longondo en rapport avec l’utilisation du vaccin AstraZenaca contre la Covid-19. « Par ailleurs, j’apprends également que le pays s’est prononcé pour l’utilisation du vaccin Astra Zenaca et que l’initiative COVAX prévoit la vaccination de 20% de la population congolaise, par l’entremise de votre ministère à travers le programme élargi de vaccination (PEV) sur l’ensemble du territoire national », a écrit Bertin Mubonzi.

La RDC a réceptionné ses premières doses de vaccin, mardi 2 mars de l’année en cours. Il s’agit de 1,7 million de vaccin AstraZeneca, rappelle-t-on.

NBSInfos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une