asd

COVID – 19

RDC-CENI : Moïse Katumbi aux abois, déjà le dissentiment politique entre lui et ses membres au gouvernement se fait remarquer !

Bien que les pressions de l’opposition et celles de l’Eglise catholique soient au rendez-vous pour réclamer l’indépendance et la dépolitisation de la CENI, le président de la République de la République, Félix Tshisekedi, était déterminé à franchir la ligne rouge. Conséquence : son allié le président de l’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, est contraint de quitter l’Union sacrée pour la nation afin de rejoindre ses alliés. Selon nos sources, les six ministres issus de sa plateforme politique menace de faire une déclaration musclée afin de fustiger des « positions versatiles » de leur chairman Moïse Katumbi. Bref, ils ne sont pas d’accord avec le leader de l’Ensemble pour le Changement sur toutes les lignes.

         Si Katumbi veut militer pour ses propres intérêts politiques, d’autres membres issus de sa plateforme eux aussi voient les choses autrement. Déjà trois ministres appellent leur leader à se rétracter pour redéfinir sa politique. « Si notre président veut quitter l’Union sacrée, il sera seul. Nous avons combattu Joseph Kabila. C’est pour nous le moment de servir à notre peuple (…). Nous ne sommes là pas pour les individus, mais pour le peuple qui attend de nous les résultats. Katumbi, Bemba et Tshisekedi seront appelés à défendre leur mandat. Qu’on ne se voile pas la face », a dit l’un des ministres issus de l’Ensemble pour le changement sous le sceau de l’anonymat. Et de poursuivre : « Dans les jours qui viennent, nous allons prendre notre peuple en témoin. Nous allons éclairer l’opinion sur ce qui se passe et prendre notre position ».   

Par ailleurs, Fayulu et Kabila les nouveaux alliés, ces deux hommes ont désormais un combat commun : dénoncer ce qu’ils qualifient de « passage en force » à la tête de la Ceni. Ils ont annoncé des manifestations publiques pour s’opposer à l’ordonnance de Tshisekedi, investissant les nouveaux animateurs à la tête de la CENI.

Rappelons que Moïse Katumbi est attendu à Kinshasa pour engager des consultations avec ses alliés afin de donner sa position finale. Dans la foulée, d’aucuns le poussent à quitter l’Union sacrée pour la nation pour s’allier à Kabila et Fayulu.

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une