asd

COVID – 19

RDC / Nord-Kivu : la population de Beni s’oppose catégoriquement à l’état de siège

Les agents de la Croix-Rouge continuent de ramasser des morts presque chaque jour à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Jugé inefficace, l’état de siège n’a pas réussi à instaurer la paix dans cette partie du pays. Conséquence : les jeunes de ladite province ont appelé le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi à déclarer la fin de l’état de siège.

Quant au fait, la ville de Beni s’est réveillée ce lundi 24 janvier, sous une forte tension, dans la commune de Mulekera. Des échauffourées opposent en effet, les forces de sécurité congolaises aux manifestants qui exigent la fin de l’état de siège.

Si dans le centre-ville, la circulation reste normale, ce n’est pas le cas dans la partie ouest de la ville. Là-bas, des manifestants, pour la plupart, des membres de groupes de pression, qui réclament la « fin de l’état de siège qu’ils jugent inefficace », ont placé dès la nuit, des barricades sur certaines artères des quartiers tels que Butsili, Kanzulinzuli, Kalinda, Macampagne, Kangayembi, … Ceci, malgré un important dispositif sécuritaire mis en place depuis le dimanche 23 janvier, dans les endroits chauds de la ville afin de contenir toute tentative de manifestation.

Des tirs à balle réelle et à gaz lacrymogènes ont été mis à contribution afin de contenir les manifestants, mais, sans succès. Des manifestants ont riposté par des jets des pierres contre les FARDC et la police.   

Les organisations de la société civile qui s’opposent depuis dimanche dans la soirée à cette initiative de la jeunesse, appellent à un « dialogue entre les manifestants et les autorités de la ville ».

         Maintenant, la situation est devenue calme. Les unités de la police sillonnent les quartiers et quelques jeunes ont été interpellés.

Nbsinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une