COVID – 19

En marge de la COP26, une association basée à Goma exprime ses inquiétudes quant à l’avenir des forêts en RDC

Une structure dénommée « Association des jeunes visionnaires pour le développement du Congo » (AJVDC) se dit préoccupée par la destruction des forêts en République démocratique du Congo. En marge de la COP26 à Glasgow en Ecosse, cette association basée à Goma, dans la province du Nord-Kivu a profité de cette occasion pour faire entendre sa voix en ce qui concerne la situation Climatique et l’avenir des forêts de la RDC.

« Nous profitons de cette grande conférence pour exprimer nos inquiétudes en ce qui concerne l’avenir des forêts et la situation climatique. C’est ainsi que nous avertissons l’Etat congolais pour arriver à préserver nos forêts. Les biodiversités qui sont en voie d’extinction », alerte Justin Mutabesha, membre de l’AJVDC.

A noter que l’armée d’actions Climatiques dirigée par des jeunes est inévitable, comme a affirmé le secrétaire général des Nations-Unies. António Guterres a invité le monde à prendre au sérieux les menaces climatiques qui deviennent de plus en plus intenables.

« En marge de la Cop26, les jeunes de la RDC et de partout au monde ont décidé de redoubler leurs efforts pour l’effondrement des entreprises pétrolières qui détruisent l’environnement. Ils se mobilisent pour dire non aux énergies combustibles, aux énergies fossiles et encouragent les énergies renouvelables », affirme Justin Mutabesha qui s’est confié à notre téléphone depuis la ville de Goma.

En date du 06 novembre, ils s’organisent une grande manifestation dans la ville de Goma pour dire au monde que les pollueurs doivent être redevables, car ils polluent   l’environnement. Cette organisation des jeunes demande l’effondrement des entreprises pétrolières Total, Soco et Efora.

Emmanuel Ndimwiza Murhonyi/Sud-Kivu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles Similaires

- Advertisement -

A La Une